Élodie Bayle soutient sa thèse de doctorat le lundi 12 avril 2021 : « Entre fusion et rivalité binoculaires : Impact des caractéristiques des stimuli visuels lors de l’utilisation d’un système de réalité augmentée semi-transparent monoculaire »

/, Equipe SIAM, Evénements, Recherche, Soutenance de thèse/Élodie Bayle soutient sa thèse de doctorat le lundi 12 avril 2021 : « Entre fusion et rivalité binoculaires : Impact des caractéristiques des stimuli visuels lors de l’utilisation d’un système de réalité augmentée semi-transparent monoculaire »

Élodie Bayle soutient sa thèse de doctorat le lundi 12 avril 2021 : « Entre fusion et rivalité binoculaires : Impact des caractéristiques des stimuli visuels lors de l’utilisation d’un système de réalité augmentée semi-transparent monoculaire »

Élodie BAYLE soutient sa thèse de doctorat le lundi 12 avril 2021 à 14h00. La soutenance est publique et retransmise via Collaborate.

Titre : Entre fusion et rivalité binoculaires : Impact des caractéristiques des stimuli visuels lors de l’utilisation d’un système de réalité augmentée semi-transparent monoculaire

Résumé :

Les visuels de casque monoculaires utilisés dans l’aéronautique augmentent la vision des pilotes et facilitent l’accès aux informations essentielles telles que la symbologie de vol. Ils sont plus légers et plus ajustables que leurs homologues binoculaires, peuvent s’intégrer dans n’importe quel aéronef et permettent de conserver l’information quelle que soit la direction du regard. Cependant, ils génèrent une perception particulière puisqu’une image virtuelle monoculaire se superpose à l’environnement réel binoculaire. Des informations différentes sont projetées à des régions correspondantes des deux yeux créant un conflit interoculaire. L’enjeu de cette thèse est d’évaluer l’impact des caractéristiques des stimuli sur les performances aux tâches réalisées via ce type de système afin d’en optimiser l’utilisation.

Deux études psychophysiques et une étude écologique en simulateur de vol ont été réalisées. Toutes ont montré un bon confort à l’exposition. Les performances ont été évalués en fonction des caractéristiques du fond binoculaire, de l’affichage de l’image monoculaire et des caractéristiques d’évènements à détecter. Le choix de l’œil de présentation n’est pas anodin étant donné les différences entre les performances réalisées avec le monoculaire sur chacun des deux yeux. Nos résultats aux trois études montrent également que, comme pour deux images fusionnables ou dichoptiques, les performances sont dépendantes des stimulations visuelles. Ils suggèrent donc qu’il faille envisager une symbologie adaptative qui ne peux se résumer au changement de luminosité dont dispose actuellement les pilotes.

Composition du jury de thèse

Membre du jury Titre Lieu d’exercice Fonction dans le jury
Pascal MAMASSIAN Directeur de recherche CNRS ENS Rapporteur
Guillaume MOREAU Professeur des universités IMT Atlantique Rapporteur
Samia BOUCHAFA-BRUNEAU Professeur des Universités Université d’Évry, Université Paris-Saclay Examinatrice
Laure LEROY Maître de Conférence Université Paris 8 Examinateur
Frédéric MERIENNE  Professeur des Universités Arts et Métiers Paris Tech Examinateur
Antoine MORICE  Maître de Conférences AMU Examinateur
Justin PLANTIER Chercheur IRBA Directeur de thèse
Pascaline NEVEU Chercheuse IRBA Co-encadrante
Sylvain HOURLIER Senior expert Human Factors Thales AVS Co-encadrant
Sylvie LELANDAIS-BONADE Professeure émérite Université d’Évry, Université Paris-Saclay Invitée
  • Date : lundi 12/04/2021, 14h00
  • Soutenance publique via Collaborate
  • Doctorante : Elodie BAYLE, IBISC équipe SIAM, Thales AVS France, IRBA
  • Direction de thèse : Justin PLANTIER (Chercheur IRBA, associé Univ. Évry, IBISC équipe SIAM)
  • Co-encadrement : Pascaline NEVEU (Chercheuse IRBA)
  • Co-encadrement : Sylvain HOURLIER (Senior expert Human Factors, Thales AVS)